Faire garder bébé : la crèche, le mode de garde le plus aimé

faire garder bébé en crèche

Le crèche, un mode de garde pour bébé très apprécié

 La crèche est le mode de garde le plus apprécié des parents. Mode de garde collectif, il permet à bébé de s’initier très tôt à la collectivité.

Les avantages de la crèche comme mode de garde pour bébé

Les avantages de la crèche sont nombreux : le personnel est qualifié, l’hygiène de la structure est draconienne, l’alimentation équilibrée, le rythme biologique de bébé est respecté, les horaires sont adaptés aux besoins des parents, la stimulation est permanente, l’autonomisation de bébé est favorisée, le suivi médical présent, … et au concernant le tarif, pour les crèches publiques, il est calculé au quotient familial.

Les inconvénients de la crèche comme mode de garde pour bébé

Au niveau des points négatifs, ils résident essentiellement autour de la transmission des maladies entre les enfants. Malgré le respect strict des normes d’hygiène, il est impossible pour le personnel de limiter les contaminations : les bébés bavent, échangent leurs jouets, mettent tout à la bouche. Les défenses immunitaires des bébés sont en train de se constituer et sont mises à rude épreuve dans cet environnement. Cela peut être un frein majeur si votre bébé est fragile (naissance prématurée, intubation, allergies avérées, problème cardiaque,…). N’hésitez pas à en discuter avec la directrice de la crèche et le pédiatre de l’établissement.

De plus, vous aurez peut-être la sensation que votre bébé n’est pas assez pris en compte dans son individualité, c’est un enfant parmi les autres. C’est vrai, mais c’est le principe des modes de garde collectifs. Bébé apprendra à exister avec les autres.

Les crèches « amies des parents »

Certaines crèches ont des politiques ouvertes par rapport aux parents : les couches lavables sont acceptées, les restrictions alimentaires respectées, renseignez-vous lors de l’inscription.

Le projet pédagogique des crèches

Renseignez vous également sur le projet pédagogique de l’établissement. Cela peut-être la « bio attitude », apprivoiser l’eau (en ayant une petite pataugeoire), favoriser les échanges générationnels en étant « jumelés » avec une maison de retraite. Beaucoup de possibilités sont offertes dans le domaine, si le personnel est actif.

 

crédit photo : © olesiabilkei – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + dix-sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Pin It on Pinterest

Shares
Share This