Faire garder bébé chez une nourrice agréée, le mode de garde le plus commun

nounou

Nourrice agréée et garde de bébé

 

Les nourrices sont agréées et contrôlées par le Département. C’est une professionnelle qui garde à son domicile jusqu’à 4 enfant de moins de 6 ans. Elles doivent avoir suivi une formation pour exercer leur métier.

Les points positifs de la garde de bébé chez une nourrice agréée

Les points positifs pour ce mode de garde réside dans les relations privilégiées qui peuvent s’établir entre elle et votre enfant, elle le connaît, le suit et sait détecter les problèmes.

C’est un mode de garde « semi-collectif » : votre bébé est en contact avec d’autres enfants, d’ages variés et en nombre limité.

La plupart du temps, tout se déroule bien. Cependant, il faut que la confiance règne de part et d’autre.

Les conditions de la réussites de la garde de bébé chez une nourrice agréée

Les parents doivent être très sérieux au niveau du respect strict du contrat, des horaires de travail de la nourrice (vous pouvez arriver en avance pour aller chercher votre enfant… mais jamais en retard), de règlement du mois, paiement des heures supplémentaires.

Parallèlement, l’assistante maternelle devra être fiable au niveau de son « compte-rendu » de la journée : bébé a-t-il bien mangé, bien dormi ? A quoi a-t-il joué ? était-il calme ? Agité ? Si, votre nourrice agréée vous fait des copier-collés tous les jours, essayez de creuser pour en savoir plus. Si vous n’arrivez pas à avoir d’autres précisions… ce n’est peut-être pas bon signe.

De même, observez votre enfant, si quelque chose vous surprend, parlez-en entre vous parents puis avec l’assistante maternelle.

Observez également son environnement : a-t-elle des animaux à domicile ? Y-a-t-il des tiers présents lors des journées de garde (conjoint, enfant, ami(e)s) ? Il vous  faut s’intéresser aux journées de votre enfant et poser des questions.

Si quelque chose vous dérange, sans savoir vraiment quoi, essayez d’échanger avec les autres parents d’enfants gardés par votre assistante maternelle.

Enfin, en aucun cas, un professionnel de la petite enfance ne doit violenter un enfant : tapes, secousses et autres. Soyez clairs et fermes là-dessus.

crédit photo : © Dan Race – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 9 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Pin It on Pinterest

Shares
Share This