Comment aider son enfant à parler ?

parole-bebe

Les enfants et l’acquisition du langage

 

Apprendre à parler pour un enfant, cela se fait souvent le plus naturellement du monde. Seulement, parfois, quelques petits troubles viennent s’intercaler ici ou là dans l’acquisition des mots d’un tout jeune enfant. Voici quelques pistes pour dépasser les obstacles qui entourent le développement de la parole chez l’enfant.

 

À quel âge bébé parle ? Accompagner votre enfant dans le langage dès les premiers instants

Quand bébé naît, certains parents ne trouvent pas nécessaire de parler à leur enfant. Évidemment, il serait étonnant que bébé se mette à faire un discours sur la morale kantienne (cela étant bien peu d’adultes peuvent également le faire).

Je fais partie de ces personnes qui considèrent que parler à son enfant le rassure et créé un lien avec les parents. C’est aussi un réel plaisir pour ces derniers. Permettre à bébé d’avoir des repères « c’est l’heure de ton biberon, je vais le préparer », « c’est l’heure du bain », « c’est le moment de changer la couche », facilite son appropriation des moments de sa vie à travers ce que vous lui dîtes.

Les premiers mots apparaissent vers un an « maman », « papa », « encore », « doudou », « pain », etc. puis tout se construit au fur et à mesure même s’il existe de grandes différences entre les enfants.

Le langage des signes avec bébé

Cette technique peut paraître étonnante, mais, personnellement, je la trouve intéressante. La première fois que j’en ai entendu parler c’était dans le livre de Sandrine MONROCHER-ZAFFARANO : La vie sans couche.

L’auteur conseille d’associer des actes de la vie de bébé à un geste, toujours le même, pour que bébé puisse le reproduire quand il en ressent le besoin et ainsi apprendre à parler, à communiquer, sans mots mais avec des gestes.

Chanter des chansons, des comptines gestuelles pour aider bébé à parler

Les enfants aiment souvent beaucoup les chansons et comptines. Avant de coucher votre bébé, n’hésitez pas à lui chanter une berceuse classique :

  • Aux marches du Palais,
  • Auprès de ma blonde,
  • Fais dodo, Colas mon p’tit frère,
  • Dodo l’enfant do,
  • À la Claire Fontaine,
  • La magnifique chanson de Graeme Allwright Petit Garçon

Göttingen de Barbara fonctionne aussi très bien.

Au fil de son évolution, votre enfant aura mémorisé la chanson pour la chantonner à son tour et peut-être vous accompagner au chant.

comptine-motOutre la chanson du soir, il y a toutes les comptines courtes pour les enfants de 2 ou trois ans :

  • Une poule sur un mur,
  • Maman les petits bateaux

Les albums illustrés de Marion Billet permettent de donner un support visuel à la comptine, que votre enfant pourra reprendre seul et tourner les pages en fredonnant.

livre-parler

Il y a des livres « qui chantent tout seul » comme l’album de Magali Attiogbé  PETITES COMPTINES DU TEMPS QU’IL FAIT (aux éditions Milan)que je trouve excellent.

Et il y a toutes les comptines gestuelles qui font un tabac dans les cours d’école comme :

  • L’araignée Gypsie,
  • Les petits poissons dans l’eau,
  • Petit escargot porte sur son dos,

Si vous êtes à court d’idées pour les gestes, vous trouverez votre bonheur dans des vidéos sur Dailymotion et youtube.

 

Faire un bilan chez l’orthophoniste si cela vous semble nécessaire de faire un point sur le langage de votre enfant

Je suis des personnes qui considèrent qu’aller voir des professionnels n’est jamais inutile. Ainsi, si vous avez des interrogations sur l’acquisition de l’expression orale de votre enfant, rien ne vous empêche d’en parler à votre pédiatre pour qu’il puisse donner son avis et éventuellement demander un bilan chez un orthophoniste.

Après, reste à trouver le bon orthophoniste.

Le bouche-à-oreille est souvent précieux. Interrogez les mamans (ou les papas) à la sortie de la crèche, de l’école, à la pharmacienne du quartier ou dans la salle d’attente de chez le médecin peut permettre d’avoir les cordonnées de professionnels de qualité.

Après, il faut que le feeling passe entre le professionnel, votre enfant et vous-même. Si ce n’est pas le cas, ne vous sentez pas lié. Le tout est que votre enfant fasse des progrès.

Les orthophonistes peuvent prendre en charge de très jeunes enfants, voire des bébés.

Il existe plusieurs écoles dans cette discipline. La méthode Padovan a beaucoup de succès à Paris… mais les professionnels de cette école sont en très petits nombres.

 

Immerger votre enfant dans un bain de mots pour faciliter l’acquisition d’un stock de mots

Cette immersion se fait dans le quotidien. Prenons par exemple le moment de la promenade. Sur la chaussée, de nombreuses voitures sont garées. Vous pouvez accompagner votre enfant en lui désignant des véhicules par « regarde la grosse voiture rouge (…) et la petite voiture bleue (…) et le scooter vert (…) la moto noire qui fait beaucoup de bruit et qui casse les oreilles (…) tu entends l’oiseau qui chante, etc. ».

Là également, ces mécanismes de tous les jours doivent se faire sans pression, naturellement. Ce sont de nouveaux réflexes à intégrer, tout simplement pour permettre à votre enfant de maîtriser de mieux en mieux sa langue.

Pour vous aider, vous pouvez vous appuyer sur des jeux de cartes « imagiers ». Ceux de la collection Mes petits imagiers photos sont vraiment très bien. Je l’ai ai beaucoup utilisés personnellement. L’avantage de cette collection, c’est qu’au dos des cartes, il y a la silhouette de la photo du verso. L’intérêt, c’est que vous pouvez faire un jeu de 5 minutes par jour, en présentant le verso et en disant à votre enfant :

« devineras-tu l’image cachée

(…)

je te donne un indice « meeeuuhhh » (pour la vache).

Les enfant adorent, ça les met en confiance et les aide à cheminer vers l’acquisition d’un vocabulaire diversifié.

langage-imagiers-bruit langage-imagiers-faune langage-imagiers-ferme

L’avantage de ces cartes, c’est que bien plus tard (quelques années de plus), dans un esprit de consommation intelligente et de 0 déchet, vous pouvez les reprendre pour faire une initiation à l’anglais maison avec votre enfant. Il vous suffira de lui demander :

« what is it ?

(…)

meuhhhh

(…)

a cow ! Oui, tu as raison, c’est la vache ! »

Comment aider votre fils à parler ? lui donner confiance en son expression avec les livres (ça marche aussi si c’est une fille)

L’avantage avec les livres, c’est que les enfants les adorent. Dans le cadre de l’aide pour développer la parole, ils ont deux fonctions principales :

  • Ils permettent d’enrichir le vocabulaire de l’enfant (à condition de prendre des livres pas trop bêtes),
  • Ils permettent à l’enfant de prendre confiance en leur capacité à parler. C’est très vrai si vous reprenez tous les soirs pendant une semaine par exemple, le même livre. Au bout de quelques jours, votre enfant va reprendre des mots, puis des phrases. Pour faciliter cet échange, vous pouvez lire l’histoire en laissant des trous pour l’inciter à compléter tranquillement, sans pression. S’il se prête au jeu, c’est formidable, et votre fils ou fille reste sur une réserve, continuez l’histoire comme si de rien n’était.

Pour aider votre enfant de deux / trois ans à parler avec comme support les livres, le personnage de Thierry Courtin T’choupi est vraiment idéal.

apprendre-mot-3Ce petit pingouin vit des évènements que tous les enfants vivent ce qui leur permet de réutiliser le vocabulaire acquis dans leur quotidien. Voici quelques exemples d’albums de T’choupi

  • a peur de l’orage,
  • n’a plus de tétine,
  • fait du tennis,
  • mange à la cantine,
  • etc

Avec mon fils cadet, j’ai utilisé et usé des livres de T’choupi et je crois que ça lui a servi pour favoriser une émergence du langage.

Pour un enfant de 5 ans et plus, le personnage de Splat Le Chat est peut-être plus adapté. Splat est un chat à qui il arrive plein de (mes)aventures. Les albums sont souvent mot-5-ansdrôles et permettent de créer de la bonne humeur autour de la lecture. Voici quelques exemples d’albums de Splat le chat :

  • Splat range ta chambre,
  • Splat fait de beaux rêves,
  • Splat adore jardiner.

Jouer avec les alphas, lutter contre les troubles de l’articulation et apprendre à parler

alphas-pour-parlerÀ la base, La planète des  alphas est une méthode de lecture créée par Claude Huguenin auprès des enfants en difficulté. Les alphas sont des lettres sous forme de personnages attachants. Chacun de ses alphas a un son, un chant qui lui est propre. La fusée chante le « ffff », le robinet le « rrr ». Les figurines permettent de multiples jeux du type :

  • Je vais chanter un son et toi tu devras reconnaître son alpha,
  • J’ai un alpha prisonnier, je te dis des mots qui commencent par son chant que tu devras reconnaître pour le libérer. Exemple : Le Monstre est prisonnier (le M), je dis « mandarine » « miracle », « majestueux », etc.

Et ça fonctionne très très bien. Les figurines sont complétées par un conte pour enfants, un livre, un CD et un DVD. Les enfants accrochent vite avec l’histoire, ce qui permet de passer aux jeux facilement et de s’entraîner tranquillement à prononcer des sons.

Seul hic : je trouve que le coffret est assez cher… mais pour l’avoir chez moi, je ne regrette pas mon achat.

Se servir des temps de transport en voiture pour occuper les enfants tout en apprenant de nouveaux mots

mot-bebe mot-jardin langage-animauxLes trajets en voiture avec les enfants… il faut reconnaître que c’est pénible. Un bon moyen de les distraire tout en favorisant l’acquisition d’un vocabulaire riche est de se servir  des coffrets Montesorri, sorte d’imagier sous forme de cartes. Je connais ceux d’Eve Herrman et, en famille, nous les apprécions beaucoup, celui du jardin est vraiment bien fait. Le jeu consiste à choisir une carte et les enfants doivent dire ce qui est représenté (un pigeon ramier, un esquimau, un coquelicot, Londres, etc…. selon le thème du coffret). C’est plus facile de créer une émulation s’il y a plusieurs enfants. Ces cartes sont une bonne base pour permettre à l’enfant d’enrichir son vocabulaire et s’ouvrir au monde.

L’ostéopathie au secours des enfants qui ne parlent pas

Le lien entre ostéopathie et langage de l’enfant est étonnant a priori. Pourtant, dans le livre Le guide de l’ostéopathie de Catherine Rod de Verchère expose l’exemple d’un petit garçon qui ne parle pas à 5 ans. Cette ostéopathe va travailler sur le positionnement des muscles de la langue pour débloquer les mécanismes en jeu et libérer la parole. Manifestement, c’est une réussite car ce petit garçon prononce rapidement après la séance ses premiers mots.

Personnellement, je ne sais pas si ça fonctionne vraiment, mais c’est peut-être une piste pour aider un enfant à parler.

Après, toute la limite est de trouver un bon professionnel.

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Pin It on Pinterest

Shares
Share This