7 moyens de faire des économies (et accessoirement sauver le monde)

budget

Le budget

 

En ces temps de (multiples) crises, il est parfois utile de revoir ce qui nous paraît évident et qui, finalement, ne l’est pas vraiment.

Faire des économies commence souvent par revoir ses habitudes du quotidien, qui passent largement par notre manière de consommer. Si vous commencez à réfléchir sur les moyens de réduire de votre budget « maison » et autres, je vous conseille vivement le livre de Béa Jonhson, franco-américaine qui avec son livre 0 déchet propose une vision nouvelle de notre rapport au monde et à l’acte d’achat. Et si vous n’aimez pas lire, vous pouvez toujours regarder des reportages sur elle, il y en a pléthore sur le net.

Videz vos armoires à produits ménagers pour faire des économies

Notre goût pour les produits ménagers est largement dû à un conditionnement.

Ça sent le propre !

Est une phrase classique, qui est due à notre identification d’une odeur et d’un acte (et non l’inverse ). Cela part du fait que lorsque l’on fait le ménage, on utilise des produits ayant une odeur spécifique, que l’on assimile à l’acte lui-même, voire à son résultat : la propreté.

Or, si vous arrêtez d’utiliser des produits industriels, aux couleurs fluorescentes (si fluorescentes qu’ils vont bientôt briller la nuit), ultra-puissants (quel intérêt ?)… au bout d’un moment vous allez vous rendre compte que l’odeur que vous assimiliez auparavant à du « propre », vous agresse.

Mais que faire me direz-vous pour ne pas vivre dans la crasse ?

En fait, il vous faut 3 produits qui servent à tout :

  • Du savon noir,
  • Du vinaigre d’alcool,
  • Du bicarbonate de soude.

Avec ces trois « super-héros » de la maison, vous allez faire des économies sur le budget ménage, gagner de la place et arrêter de polluer votre intérieur et la planète. Le trio gagnant.

Ce sont de toutes petites et nouvelles habitudes à prendre. Si vous voulez creuser la démarche, vous pouvez consulter le célèbre blog de Raffa Le grand ménage ou consulter le numéro hors-série de 60 millions de consommateurs sur le ménage écolo. Les deux étant très bien faits et regorgent d’astuces.

Écumez les dépôts-vente en les choisissant bien pour réduire votre budget « vêtements »

Parfois, le simple fait d’évoquer de porter des vêtements d’occasion rebute. Effectivement, se vêtir avec des fringues qui ont déjà été portés par … des inconnus… peut susciter un certain effroi.

Or, dans les dépôts vente (les bons), les vêtements à la vente sont souvent quasi-neufs. Certains ont même encore une étiquette sur eux.

L’avantage, c’est que vous pourrez dénicher des trouvailles à des prix défiants toute concurrence ; surtout si vous faites comme moi et que vous allez dans les dépôts-vente pendant les soldes.

Il me semble que dans cette démarche, il faut intégrer un certain lâcher-prise. Autrement dit, si vous cherchez un manteau vert-canard, coupe cintrée, mi-long et en laine-coton… vous aurez peu de chance de trouver votre bonheur. En revanche, si vous cherchez simplement un manteau, vous aurez toutes les chances de tomber sur un manteau adapté à votre besoin et qui vous plaira.

Petit exemple des vêtements que j’ai trouvés dans des dépôts-vente :

  • Un manteau en pure laine vierge Apostrophe 80 €
  • Une ceinture en cuir Lacoste à 8 €
  • Un gilet en pure laine vierge Céline à 38 €
  • Une robe –pull en cachemire Chanel à 150 €

La qualité de ces produits est vraiment irréprochable et le prix, même si cela représente tout de même un budget, reste imbattable compte tenu des vêtements concernés.

Remettez-vous aux fourneaux pour sauver votre porte-monnaie

Les plats cuisinés, il faut reconnaître qu’ils sont bien pratiques. En deux temps, trois mouvements, le repas est prêt. Ce qui est un avantage indéniable après une journée bien chargée.

Seulement, pour ces plats si on met de côté l’aspect « rapide », ils sont globalement chers et loin d’être savoureux… là aussi, leur attrait est lié en grande partie à un conditionnement.

Si vous repassez votre tablier, le soir, même après une journée éreintante, vous allez vite vous rendre compte que le plat : riz, omelette, carottes, n’est pas si compliqué à faire, ne prend pas énormément de temps. Autre avantage : vous serez « calé » et moins tentez de vous ruer sur la tablette au chocolat.

Faire ses propres repas, ne veut pas dire que nous allons nous transformer en Chef 4 étoiles, mais au moins, vous saurez ce que vous consommez, vous ferez des économies et votre alimentation aura toutes les chances d’être bien plus saine.

Revoyez votre repas

En France, il est assez classique d’avoir de la viande (ou de la charcuterie, ou du poisson) à chaque repas. C’est une habitude issue de la cuisine bourgeoise du 19ème siècle.

Sauf que, n’en déplaise à l’industrie agroalimentaire, des protéines animales à chaque repas, n’est pas forcément synonymes de repas équilibré.

Autrement dit, la viande, on peut s’en passer… mais il faut en avoir envie… de s’en passer. Car l’odeur d’un steack grillé en fait saliver plus d’un.

Il me semble que cette réaction est, elle aussi, largement liée à un conditionnement. De mon expérience personnelle, moins on mange de la viande, moins on trouve « ça » bon. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut devenir Vegan (quoique… le livre d’Eymeric Caron a de quoi convertir…).

Consommer beaucoup de viande n’est pas bon pour votre santé, ni pour votre budget alimentation, ni pour la planète.

Ne soyez plus influencé par la publicité

La plupart des Français ont la télévision chez eux. Elle trône comme une reine, au milieu du salon. Cet objet, beaucoup d’entre nous la regardons souvent, pour ne pas dire quotidiennement.

Quand M. Lelay déclarait

« Je vends du temps de cerveau disponible à Coca »

Cela a fait scandale… mais avait-il tort ?

Je ne crois pas. Ce qui a fait scandale c’est qu’il a défini avec une exactitude aigüe, ce à quoi nous sommes réduits devant le petit écran.

Honnêtement, qui peut prétendre réfléchir à la morale kantienne devant un divertissement télévisuel. Ce n’est ni bien, ni mal, il faut juste en prendre conscience.

En prenant un peu de distance face au flot télévisuel continu, on relativise l’importance de tous les messages délivrés par le petit écran et notamment les messages publicitaires, qui sont là (entre autres choses) pour créer des besoins que vous n’aviez pas et donc vous faire dépenser votre argent à des choses inutiles.

Un des très bons moyens de faire des économies, c’est de ne plus regarder les publicités. Mais comment faire ?

C’est très simple : enregistrez les émissions que vous aimez. Vous les regarderez en différé et vous pourrez aisément passer les interruptions publicitaires.

Pour avoir votre engrais gratuit, faites-le vous-même

Maintenant, passons au jardin.

Vous avez un jardin avec de belles fleurs, peut-être même un potager. Votre jardin, vous l’aimez et il vous le rend bien.

Ainsi pour bien prendre soin de lui, vous achetez de l’engrais pour toutes vos plantes régulièrement.

Savez-vous que, votre engrais, vous pouvez le faire vous-même et gratuitement ? C’est même très simple, il vous suffit d’avoir un compost : bac à compost, tas de compost ou lombricompostage, vous aurez l’embarras du choix pour faire de vos déchets de l’or et, au passage, économiser sur le poste « jardinage ».

Achetez en vrac et passez au durable avec vos propres sacs

Un bon moyen de faire des économies, c’est de passer au « durable ». Il est assez étonnant de constater que parfois, on achète un produit (pas forcément peu cher) et qu’il a à peine servi qu’il est déjà cassé. Donc, on en rachète un, et encore, et encore…

Les industriels en font même leur « beurre » avec l’obsolescence programmée des appareils ou comment faire consommer de manière artificielle, mais parfaitement réelle pour faire fondre le porte-monnaie.

Du coup, essayez de faire un état des lieux de tout ce qui est jetable chez vous et vous allez vite vous rendre compte qu’il y a un sacré paquet de choses qui peuvent être substitué par du durable. Des serviettes de table, de l’essuie-tout, des cotons de démaquillant, etc.

Bien-sûr, il faudra investir (un peu) pour votre nouvel équipement. Cependant, au quotidien, vous aurez moins de courses à faire (même si vous ferez plus de lessive) et vous réduirez vos différents postes de dépenses « maison » tout en ayant moins de déchets.

Une autre manière de prendre soin de vous et de la planète.

Une fois cela fait, généralement, une autre logique se met en place. Ainsi, la réduction des emballages aura toutes les chances de vous sembler logique. Face au rayon « vrac » qui est souvent présenté comme une source d’économie, vous pourrez venir avec des sacs en tissu très fin pour remplacer les sacs en papier qui ne servent à rien si ce n’est à remplir nos poubelles…

 

Crédits photo : © Rob Hyrons – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Pin It on Pinterest

Shares
Share This