Aquabike selon EMA biking, quand le respect des clientes prend l’eau

waterbikeLes vertus de l’aquabike ont eu un large écho dans la presse. Une de nos lectrices, Carole, s’est donc abonnée à un centre qui rebaptise l’aquabike en waterbike et elle nous raconte son histoire :

« Ayant souscrit un abonnement de six mois dans le centre de waterbike EMA biking (45 rue de la Pompe, Paris 16), le 10 avril 2012, j’ai souhaité suspendre temporairement mon abonnement pour raison de grossesse pathologique (avec attestation de mon médecin).

Lors de la souscription, malgré mes demandes, aucun contrat n’a été présenté, le centre me demandant simplement de régler la totalité de la somme soit 360 € (trois cent soixante euros) le jour même.

Ma demande de suspension temporaire s’est faite sur place (on m’a répondue que je devais envoyer un courrier), par mail (qui n’a jamais reçu de réponse), par lettre recommandée (qui m’a été retournée par la Poste faute de réception par le centre qui est pourtant ouvert 7jours sur 7 et l’était forcément lors du passage du facteur). 

 

Selon le slogan du site, ça doit être « l’effet waterbike », qui n’est pas favorable aux consommateurs… »

 

Cette mésaventure est vraiment bien dommage. A quand un véritable respect du consommateur par les centres comme celui-ci ?

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici trois autres articles de trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − 2 =


Une newsletter pour vous !

Une newsletter pour vous !

Inscrivez vous à ma newsletter pour suivre mes chroniques :

Vous êtes inscrit !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This